En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Lettres

Tous les articles (1)
  • COMPTE-RENDU de l'Intervention de Sybile et Alicia sur le concours de la résistance en novembre 2014

    Par MARTINE BONNEAU, publié le mercredi 20 mai 2015 18:09 - Mis à jour le mercredi 20 mai 2015 18:09

    INTERVENTION DE SYBILE ET D’ALICIA SUR LE CONCOURS DE LA RÉSISTANCE

     le 17 novembre 2014

    Lauréates au concours de la Résistance l’an dernier, deux élèves de seconde, dont l’une, Sybile, était en troisième au collège, sont venues nous raconter leur voyage...

    Voici les impressions des élèves de 3°4 après l’intervention de Sybile et d’Alicia :

    Deux élèves de lycée sont venues dans notre classe de français pour nous parler de leur séjour en Allemagne après avoir gagné le concours de la résistance. Elles sont allées visiter plusieurs camps de concentration d'Allemagne avec pour guide Robert Carrière, un ancien détenu dans un camp de concentration. Elles nous ont décrit et montré en image l'intérieur d'un camp avec les fours crématoires, les chambres à gaz, les chambres des détenus et la cour. Elles nous ont aussi raconté la vie des détenus dans les camps : ils étaient maltraités, très peu ou pas nourris, travaillaient presque tout le temps et dans des conditions effroyables et pour beaucoup, ils se firent tuer. Elles nous ont aussi montré une vidéo montrant la sortie des prisonniers d'un camp en tunnel après sa libération par les américains, les détenus étaient squelettiques, le regard vide, sans vie comme s'ils étaient morts à l'intérieur d'eux-mêmes après ce qu'ils avaient vécu. Puis, à la fin, elles nous ont montré une autre vidéo avec quelques anciens détenus qui parlaient de ce qu'ils avaient vécu et aussi ils s'adressaient aux nouvelles générations pour toujours garder en mémoire cette guerre.  Vincent

    J'ai retenu de cette intervention que les déportés qui ont survécu sont devenus des personnes extraordinaires qui n'ont plus peur de la mort à force de la côtoyer tout au long de leur vie. En effet, dans les camps de concentration il n'y avait aucune pitié, les nazis faisaient travailler les déportés jusqu'à la mort, ils mangeaient très peu voire pas. Ils étaient entassés dans des baraques pour dormir et ils étaient également mutilés. En Autriche par exemple, beaucoup de personnes veulent oublier cette période et l'effacer de leur mémoire. Mais au contraire, il ne faut pas l'oublier et rendre hommage à toutes les victimes, mortes ou survivantes. J'ai aussi retenu qu'au sein de  ces camps il y avait beaucoup de solidarité entre les déportés, permettant à quelques-uns de survivre comme Robert CARIERE qui témoigne aujourd'hui de ce qu'il a vécu avec énormément de souffrance. Maintenant dès que j'ai un peu froid en attendant le bus, je me dis que je ne devrais pas me plaindre et que finalement je n'ai pas si froid que ça. Tara

    Ce récit sur les nazis était très émouvant en particulier parce que les informations étaient transmises à travers les paroles et le regard d’un déporté survivant : Robert.

    Ce qui m’a frappée est le fait qu’en rentrant dans les camps de concentration les déportés passaient de l’état humain à des « matricules, des « morceaux ».

    L’horreur, l’enfer qu’a été ce massacre est indéfinissable tellement il est grand. La trahison devenait naturelle même dans une même famille. La solidarité dont les déportés ont fait preuve entre eux jusqu’au bout est remarquable même si quelques uns ont cédé au cannibalisme.

    Les nazis avaient pour seul but l’extermination totale des juifs. Quasiment tous morts, les quelques rescapés garderont à tout jamais de grandes séquelles de cette barbarie dont ils ont été les victimes.

    Les vidéos et les images étaient particulièrement significatives et ont réussi à nous donner la mesure de l’atrocité des camps.

    En particulier, la vidéo en mémoire d’un déporté décédé récemment où l’on voit les déportés encore vivants nous transmettre le devoir de mémoire pour les générations à venir. On lit dans leurs yeux de la tristesse et la peur que l’histoire se répète.

    Cette heure était très émouvante et m’a fait réaliser l’atrocité de ce qu’a été le nazisme et de ce que peut engendrer le racisme et la haine de l’autre.  Claire

     

    J'ai trouvé que l'intervention de Sybile et Alicia a été superbe : J'ai trouvé que, lorsqu'elles parlaient des camps de concentration, elles ont parlé avec beaucoup de réalisme et d’émotion. A chaque fois elles me faisaient passer une sorte de message... Cette intervention m'a fait réaliser à quel point c'était horrible (surtout lorsqu'elles parlaient des personnes qui étaient dans le tunnel etc.. ) Ce qui m'a choqué par dessus tout, c'est que des personnes de nos jours croient que ces personnes n’ont pas vécu ça. Ce doit être dur pour Robert d'avoir vécu la guerre, les camps de concentration etc... Pendant juste une minute j'ai essayé de me mettre à la place des résistant et déportés et je me suis dit : "comment est-ce possible de traiter des hommes comme je ne sais quoi et de faire tout cela de sang froid?".

    Sybile et Alicia on pu voir les conditions et l'histoire du passé en remportant le concours j'essaierai d'en faire autant pour voir ce qui s'est réellement passé dans des endroits où des personnes ont vécu des choses ignobles.          Félix

     

    En écoutant les deux lauréates, Sybille et Alicia, j’ai vraiment été touchée par ce qu’elles avaient vécu en gagnant le concours. Par l’histoire de tous ces hommes et femmes qui se sont battus pour ce qu’ils pensaient juste et pour ceux qui étaient victimes du nazisme. Je me doutais de la souffrance qu’ils avaient dû endurer mais je n’imaginais pas toutes ces victimes et tant de souffrance. En voyant les images et en écoutant parler les anciens résistants je me suis rendue compte de l’importance de ne pas les oublier car c’est aussi grâce à eux que l’on a cette vie aujourd’hui.  Et merci aux filles qui ont vraiment bien parlé, elles ont vraiment réussi à nous raconter et à nous faire partager leur expérience !    Lucie

    J'ai trouvé l'intervention de Sybile et Alicia sur la vie dans les camps de concentration très intéressante car j'ai appris beaucoup de choses, comme les jeux cruels des nazis sur les déportés ou la difficulté pour ces derniers de survivre dans le froid et la faim. J'ai été très touché par ce que Robert a enduré, de sa déportation à la période qu'il a passée dans les camps et le fait qu'il ait failli mourir à plusieurs reprises. Je pense que le devoir de mémoire dont fait preuve Robert est indispensable à ce que les horreurs de camps de concentration et les idées nazies ne soient jamais oubliées.  Grégoire

    Sybile, Alicia, je trouve les récits de vos expériences très enrichissants et touchants. Je trouve que vous avez eu beaucoup de courage pour venir parler de la résistance et des camps de concentration dans les classes de 3ème et je vous remercie pour ça. L'histoire de Robert et de tous les autres déportés m’a beaucoup touchée, "obéir c'est trahir, désobéir  c'est servir". J'ai été tout particulièrement marquée par les traitements inhumains dont ont été victimes tant de personnes, et le fait que les déportés étaient considérés comme des morceaux, sans identité, sans rien.Ca m'a donné envie de participer au concours de la résistance et de m'engager à faire mon devoir de mémoire en transmettant à mon tour ce que vous nous avez transmis.    Léonie

     

    La Résistance a été fondée lors de la Seconde Guerre mondiale pour lutter contre l'antisémitisme et le racisme envers les juifs. Ils luttent contre le parti d'Hitler qui est fondé sur le nazisme. Ils vivent une vie très difficile et risquée sachant que, s’ils sont attrapés par les nazis, ils sont fusillés ou déportés dans des camps de concentration. Ces camps de concentration sont horribles. Ils y sont torturés, tués ou ils doivent travailler jusqu'à parfois l’épuisement total et ils y sont très peu nourris. Ceux qui ont eu la chance de survivre, ont été libérés lors du jour où le parti résistant a gagné et renversé le pouvoir d'Hitler. Les résistants ont eu un grand courage et on peut aussi dire qu’ils sont des héros pour la peine qu’ils ont subie.

    Sybile et Alicia nous ont permis de partager leurs émotions en nous expliquant comment s'est déroulée l'histoire des résistants. Elles ont fait un  très bon travail.   Hadi Daniel

     

    J'ai trouvé leur diaporama vraiment très touchant, et surtout la manière qu’elles avaient d'en parler : cela nous faisait vraiment ressentir ce qu'elles ont vécu en partant là-bas. Quand elles parlaient de Robert, on voyait qu'elles s'étaient vraiment attachées à lui. Cela m'a fait me rendre compte que ce que vivaient les déportés dans des camps était vraiment atroce et qu'on ne peut pas se remettre d'avoir vécu ça. Je trouve que Robert a vraiment été très fort d'en parler à des gens. Et on voit bien qu'il a réussi à leur transmettre ce qu'il avait ressenti. On avait l'impression qu'elles même avaient réussi à comprendre ce qu'il avait vécu.      Zéna

     

    Les deux anciennes collégiennes qui ont gagné le concours de la résistance cette année sont venues nous en parler en classe de Français. L'une d'entre elles était de notre collège. Elles ont gagné un voyage en Allemagne avec un déporté rescapé de la Seconde Guerre mondiale nommé Robert. Durant tout le voyage il leur a raconté ses souvenirs dans les camps de concentration ainsi que l'horreur, l'atrocité et la maltraitance dont il a été témoin. Ce fut un témoignage très poignant pour les filles qui nous ont dit avoir été très émues pendant tout le séjour. Cette expérience leur a permis de prendre conscience du devoir de mémoire. En effet un grand nombre de personnes encore aujourd'hui ne croient pas que toute cette violence ait réellement existé. Il est de notre devoir  pour les générations à venir de nous rappeler de la guerre de 39-45 pour ne pas reproduire les mêmes erreurs que générations précédentes ont pu commettre.    Mégane

     

    Suite à l’intervention de Sybille et d’Alicia sur leur voyage culturel en Allemagne avec les autres lauréats du concours, nous avons appris des choses dont nous ignorions l’existence et en seulement une heure nous avons pus ressentir l’émotion, la souffrance, la tristesse de ce que les soldats ont vécu durant la guerre et de ce qu’elles ont pu ressentir au cour de leur voyage. Nous savons que nous la jeune génération avons une tache très importante « le souvenir de mémoire ».

    L’histoire de Robert (soldat à la Seconde Guerre mondiale) est très émouvante, la visite des camps de concentration et les témoignages de l’horreur de la guerre nous a permis de nous dire « Plus jamais ça ! ».

    Cette intervention nous a fait nous rendre compte que l’on se plaint souvent de ne pas avoir tout ce que l’on veut, d’être malheureux alors que les enfants de la Seconde Guerre mondiale et même encore aujourd’hui les enfants dans des pays en guerres vivent dans un autre monde, un monde fait de sang et de larmes : l’enfer. Alors que nous les enfants nés en France à l’époque de changement nous nous devons d’aider ces enfants qui vivent dans des pays en guerre.

    Merci Sybille et Alicia de votre intervention qui était très enrichissante et j’espère qui a permis de changé les mentalités et de se dire « Tuer c’est mal ! »   Coline

     

    On peut retenir que la seconde guerre mondiale a été une guerre horrible. Beaucoup de personnes jugées comme indésirables ou nuisibles à la société ont été envoyées dans des camps de concentrations ou d’extermination dans le seul but de les tuer. Robert, ancien résistant déporté raconte au gagnant du concours de la résistance l’absurdité de cette guerre. Il a passé près de deux ans dans un camp de concentration et a réussi à s’en sortir vivant avec de nombreuses séquelles physiques et psychologiques. Il décrit ces lieux comme un enfer sur terre.

    Il est important de garder en mémoire ces événements pour réaliser les erreurs du passé et faire attention à ne pas les reproduire.    Anna

    Cette intervention m'a beaucoup fait réfléchir et elle m'a fait comprendre qu’à la guerre c'était très dur. Et il faut  transmettre ces savoirs de génération en génération.  

    L'histoire de Robert est aussi très triste. Il a beaucoup de mal à parler de son passé. Les filles qui l'ont vu ont elles aussi été émues et nous l'ont fait comprendre. 

    C'est très important de transmettre ces savoirs. 

    Certaines choses m'ont choquée comme les femmes qui se faisaient attacher les jambes quand elles étaient enceintes pour que le bébé meure avec sa mère. 

    Il est important de garder en mémoire ces événements pour réaliser les erreurs du passé et faire attention à ne pas les reproduire.     Louise

     

    J'ai beaucoup aimé car ça m'a appris beaucoup de choses sur la Seconde Guerre mondiale et l'histoire de Robert m'a beaucoup touchée. Je trouve que c'était une bonne idée de montrer des vidéos et le diaporama m'a beaucoup plu. J'ai trouvé cette intervention pleine d'émotion.    Maude

    J'ai trouvé leurs interventions très intéressantes car elles nous ont fait partager leur voyage. De plus, elles nous ont bien expliqué ce qui s'est passé durant la seconde Guerre Mondiale. Elles ont fait la connaissance de Robert, un ancien déporté qui leur a raconté quelques anecdotes, parlé de sa vie pendant la guerre. Il a échappé de très peu à la mort. Laura

     

    J'ai trouvé leur intervention intéressante et pertinente car elles nous ont montré la réalité de la seconde guerre mondiale, qui est présente dans la mémoire des peuples et des générations futures. Il est nécessaire d'avoir un devoir de mémoire en raison de l'atrocité de cette guerre et de ses millions de morts  et de tous les combattants qui ont œuvré pour la paix et la liberté. Nous ne devons jamais oublier la souffrance des personnes déportées, de leurs familles et la cruauté de cette guerre. Hugo

    Cette intervention a bien été présentée par Sybile et Alicia, elles nous ont montré que l'on se plaint  beaucoup de petites choses inutiles quotidiennement mais qu'il y a eu tellement pire pendant les guerres et c'est touchant. 

    Merci à elles.   Leïla

    J’ai bien aimé leur intervention car elle m’a permis d’avoir une meilleure et vraie description des camps de concentration et de ce qui s’y passait. J’ai trouvé sympa de leur part de consacrer du temps à venir voir des classes car cela leur rajoute du travail. Elles montrent ainsi qu’elles pensent aux autres en faisant cette intervention. Jules

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs